| Taille | Traitements | Dossiers | Arbre & loi | Formations | Livres | De mémoire d'arbres | Stages | écrirenous ecrire|

lundi 26 janvier 2009      

La culture du framboisier en agrobiologie

 

Le framboisier est un "arbre", ou plutôt un arbuste. Le "tronc" est une tige souterraine qui porte à la fois les racines et les pousses aériennes, et progresse dans le sol à la manière du chiendent, envahissant peu à peu tout l'espace disponible.

Il existe deux types de framboisiers, différents par leur mode de fructification :
- Le type normal, donne une seule récolte au début de l'été. Les pousses se développent au cours de la première saison, et fructifient l'année suivante. Ensuite elles se dessèchent et meurent, et sont remplacées par les pousses nouvelles.
- Le type remontant donne une première récolte dès l'automne, sur les pousses de l'année. La production est interrompue par l'hiver, et reprend l'année suivante, sensiblement à la même époque que pour les framboisiers ordinaires. Ici encore, les pousses de deux ans se dessèchent et meurent après avoir produit.

Le sol
Le framboisier vient dans des terrains assez variés, s'adapte aux milieux acides ou à tendance calcaire (jusqu'à 5 %), avec une préférence pour les sols légers et frais, riches en humus.
Supporte mal la sécheresse excessive, l'humidité stagnante en hiver. Les terres lourdes et argileuses ne donnent,en général, pas de bons résultats.

La plantation
Il est important de planter dans un sol propre, débarrassé des vivaces envahissantes, car elles seraient par la suite difficiles à éradiquer.
La durée de vie d'une plantation est d'environ 12 à 15 ans
Les terrains maraîchers sont bien entendu les plus favorables.
En terre argileuse on fera un sous-solage sur le rang, à 40 cm de profondeur, suivi d'un labour d'automne, pour plantation au printemps. Sur de petites surfaces on peut faire d'abord un fossé de 20 cm de profondeur sur 40 cm de large, la terre est laissée sur le côté tout l'hiver pour être émiettée par le gel. Bêcher le fond de la rangée.
Apporter une fumure de fond sur le rang, à raison de 5 kg de roches volcaniques (basalte ou autre) + 3 kg de poudre de corne ou de compost bien décomposé par mètre linéaire.

La conduite
Sur fils de fer
Des pieux tous les quatre à six mètres, sur lesquels sont tendus des fils de fer doubles, le premier à 70 cm, le deuxième à 1,30 m. Les pousses sont glissées entre les fils de fer au fur et à mesure de la pousse.

La taille
Framboisiers ordinaires

Supprimer toutes les pousses ayant fructifié, reconnaissables à leur écorce plus rugueuse, et leur début de dessèchement. On recommande parfois de raccourcir les pousses restantes à 80 cm de haut, ce qui n'est pas forcément une bonne idée, car les plus beaux fruits sont portés par les extrémités. En revanche il est intéressant de raccourcir une tige sur deux à 40 cm, pour étaler la production. Celles qui sont taillées donneront leurs fruits plus tardivement.
Eliminez les rejets maigrichons, ou malades (voir paragraphe suivant), et ceux qui s'écartent trop du rang. Conserver environ une tige tous les 15 à 20 cm sur le rang.
Framboisiers remontants
Ils sont taillés selon le même principe. Attention de ne pas supprimer les jeunes pousses ayant fructifié à l'automne. Couper également les extrémité ayant produit en dessous de la trace des premiers fruits.

Fumure, entretien
Apportez en même temps que la taille d'hiver une fumure d'entretien sous forme de compost jeune, qui sera incorporé à la couche superficielle du sol. La dose est d'environ une pelletée par mètre sur le rang.
Au printemps et en été , maintenir le sol meuble et exempt de mauvaises herbes par des binages réguliers. Le framboisier supporte très mal la concurrence des graminées, qui font dépérir une plantation en quelques saisons.
Faire des pulvérisations de purin d'orties, qui constitue un excellent engrais et stimulant foliaire.
Donnez un ou deux arrosages après la récolte si le temps est sec, pour favoriser la croissance des jeunes rejets qui conditionnent la prochaine récolte.

Maladies et parasites

- Ravageurs
Ver des framboises (Byturus tomentosus)
Ce petit coléoptère dépose ses oeufs à la base du pistil des fleurs. Il détruit d'abord une partie de la floraison, puis s'attaque aux fruits eux-mêmes.
En cas d'attaque, traiter au moment de la floraison avec un insecticide naturel à base de rothénone. Répéter le traitement dix jours plus tard
L'anthonome (Anthonomus rubi)
Un petit charançon qui perfore les boutons pour déposer ses oeufs, et incise le pédoncule floral, ce qui entraîne la chute du bouton. Même traitement que pour le Byturus.
Les pucerons (Aphis idaei, Amphorophora rubi)
Le puceron vert et le puceron jaune provoquent au printemps des déformations et la décoloration du feuillage. A éliminer car ils sont souvent porteurs de virus qui causent la dégénérescence des plants. Traiter avec un insecticide naturel à base de rothénone
Cecidomie (Lasiopera rubi)
Une mouche qui dépose ses oeufs en mai sur les petites pousses, et provoque l'apparition d'une grosse galle. Couper et brûler
Agrile (Agrilus)
Galeries spiralées sous les écorces, apparition de galles et présence d'une larve à l'intérieur d'une galerie spiralée. Couper et brûler.

- Les maladies cryptogamiques
Le dessèchement de pousses (Dydimella applanata,)
Commence en juin juillet par l'apparition de taches violacées sur les jeunes pousses. Elles virent ensuite au brun et s'étendent sur tout le pourtour du rameau, qui se crevasse et meurt.
Coupez et brûler les tiges atteintes, traitez après la taille à l'oxychlorure de cuivre (6 gr/l).
L'anthracnose (Gloesporium)
Provoque des tâches pourpres sur les tiges, qui s'élargissent et se creusent, et peuvent entraîner le dessèchement des rameaux.
Même lutte que contre le dessèchement du au Dydimella.
Septoriose (Septoria rubi)
Apparition de taches rouges sur les feuilles avec un centre grisâtre, nombreux points noirs visibles à la loupe. Traitement prêle avant récolte, cuivre et prêle après récolte.

Rouille (Phragmidium)
Taches jaune orangées ou brunes sous les feuilles
Traitement systématiques à la prêle en même temps que les autres traitements.

Les viroses
Le framboisier est sensible à un certain nombre de maladies virales, transmis par les insectes piqueurs, en particulier les pucerons.
4 Lutter contre les pucerons
4 Planter dans un sol débarrassé des némathodes
4 Choisir des plants certifiés sans virus
4 Les ronces sons elles mêmes contaminées par le virus. Eviter leur voisinage

Protocoles de traitements
Démarrage de la végétation Purin d'ortie à 5 % + oxychlorure de cuivre à 5 gr/l
Début de floraison Pulvérisation insecticide à base de pyrètre-rothénone contre pucerons, anthonome et Byturus + précobakt en suspension, à 100 grammes/litre.
Floraison + 10 jours Pulvérisation insecticide à base de pyrètre-rothénone contre pucerons, anthonome et Byturus.
Après récolte (N.R) Pulvérisation de purin d'ortie à 5 %
Début novembre Après la taille. Pulvérisation purin d'ortie à 5 % + oxychlorure de cuivre à 3 gr + décoction de prêle.
 

Les purins de plantes

Le purin d'ortie
Ce n'est pas le résultat d'une putréfaction mais d'une fermentation.
Mettre 1 kg d'ortie dans 10 litres d'eau
Laisser fermenter environ 10 jours, dès que que le produit n'émet plus de bulles, filtrer, et conserver dans des bidons remplis à ras bord.
On l'emploie dilué à 5 %, en pulvérisation, pour dynamiser la croissance des plantes.
En arrosage, le purin d'ortie est utilisé dilué à 20%, toujours sur sol humide.

Le purin de prêle
Fabriqué selon le même processus, 1 kg pour 10 litre d'eau. S'emploie dilué à 10 %, peut être ajouté au purin d'ortie chaque fois qu'il y a risque de maladies cryptogamiques.

Ces traitements peuvent être associés aux produits classiques tels que soufre, lithotamne et bouillie bordelaise.

 Epoque

 Parasite

 Produit

 Mode d'application

 Avril à juin

 Didymella - Anthracnose

Bouillie bordelaise oxychlorure de cuivre purin de prêle

Traitement tous les 15 jours

 Début floraison

 Byturus - Anthonome

 Association rothénone - pyrètre

Deux traitements à 10 jours d'intervalle

 Fin mai et juin

 Botrytis - Précobakt

 Décoction ou purin de prêle

Traitement tous les 8 jours pendant la période production

Tout au long de la période végéta-tive

 Pucerons

 Association rothénone - pyrètre

Dés floraison

 

  
retour en haut de page
    | Taille | Traitements | Dossiers | Arbre & loi | Formations | Livres | de mémoires d'arbres| Stages | nous écrirenous ecrire

agence des arbres Monlaur 09000 L'Herm -
adresse administrative : l'agence des arbres 21 rue des Chapeliers 09000 Foix

La dernière mise à jour de ce site date du 26/01/09