Réparer un escalier : comment faire ?

Réparer un escalier comment faire

Avec le temps, l’escalier s’use et se dégrade, des points de faiblesse apparaissent. Un coup de réparation est de mise pour éviter les dangers. En l’occurrence, les risques se réfèrent à des cages d’escalier étroites, des marches glissantes, des rampes mal-fixées et autres, causés par les intempéries et l’âge. Afin de le réparer, vous trouverez ici des astuces et conseils qui pourront vous aider.

Réparer soi-même son escalier qui craque

Dû à la chaleur et à l’humidité qui s’alternent, un escalier peut craquer. Avec le temps, le bruit des craquements peut devenir dérangeant.

De prime abord, il faut détecter la source du craquement. En effet, il peut provenir de diverses raisons comme la dégradation du bois, le détachement des marches, ainsi que le grincement où les marches entrent en contact. Pour ce faire, il faut explorer l’escalier afin de trouver les marches qui craquent le plus. En l’occurrence, il faut presser les marches pour trouver les failles.

Pour résoudre les problèmes, vous pouvez insérer un pied-de-biche pour combler les espaces entre les contremarches. Aussi, en utilisant une spatule métallique, enlevez les saletés se trouvant dans les interstices pour ensuite y injecter de la colle à bois. Une fois que tout cela est terminé, il faudrait remettre en place la marche. S’il est possible d’arriver à l’arrière de l’escalier, il serait mieux d’installer et de clouer une latte d’appui sur la surface supérieure de la contremarche.

Quant au-dessous de l’escalier, vous pouvez opter pour des connecteurs bois afin de renforcer la marche ainsi que la contremarche inférieure.
Le sec peut également mener à des craquements de l’escalier. De ce fait, ll serait judicieux d’huiler ou de le cirer.

Recourir à un professionnel

Un escalier qui vieillit a besoin d’être entretenu et rénové. En effet, outre son aspect fonctionnel, l’escalier constitue également un élément de décoration. Pour assurer la sécurité optimale et une esthétique attrayante, faire appel à un professionnel qualifié est essentiel. Grâce à ses expertises, il détient les compétences nécessaires pour assurer un travail de qualité. Vous pouvez, entre autres, confier les travaux à HL Atelier.

Le professionnel à approcher dépend du matériau de l’escalier. Pour un escalier en bois, le menuisier est le plus adapté. Pour un escalier en béton, ce serait un maçon. Pour le métal, un ferronnier ou encore un artisan métallier seront les plus qualifiés.

Pour un escalier en bois dégradé, le professionnel se chargera du décapage. Par la suite, il pourra détecter les fissures ainsi que les trous. Il aura ainsi la possibilité de les reboucher avec une pâte à bois. Pour que le tout soit homogène, il procèdera au ponçage. Afin de protéger l’escalier contre les salissures, un vernis sera posé.

Si vous souhaitez apporter un changement à votre escalier, vous pouvez couvrir les marches avec d’autres matériaux comme le stratifié, le carrelage ou encore la moquette. Néanmoins, les revêtements devraient être légers pour ne pas déséquilibrer et surcharger les marches.

Tout comme avec l’escalier en bois, la surface des revêtements en béton sera également décapée par l’artisan. Par la suite, les fissures seront réparées avec un mortier. Puis, vous avez le choix entre le carrelage, le béton ciré ou encore la moquette.

Pour l’escalier en métal, les zones abîmées sont à traiter avec de l’antirouille. Une fois qu’il est nettoyé, il peut être poli et verni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *