Géomètre-expert : connaissez-vous les outils qu’il utilise ?

Géomètre-expert : connaissez-vous les outils qu’il utilise ?

Il y a quelques décennies encore, les géomètres et les topographes se sont servis d’équipements basiques. Depuis peu, leurs matériels de travail ont beaucoup évolué. Des stations totales robotisées aux logiciels DAO dédiés en passant par des traceurs laser et autres appareils GPS, les technologies entre les mains de la profession ont beaucoup changé.

Le théodolite reste l’outil de base du géomètre

Si vous avez assisté à un relevé topographique, vous connaissez probable le théodolite. Cet appareil décliné en différentes versions permet de mesurer avec une étonnante précision les angles horizontaux et verticaux. Outre les géomètres, les entreprises de constructions utilisent ce type de matériel pour vérifier que les bâtiments sont bien droits ou qu’une surface est parfaitement plate.

Du côté des professionnels de la topographie, le théodolite est couplé avec un tachéomètre. C’est même le principal équipement du géomètre pour mesurer les distances. Des déclinaisons robotisées avec visée laser leur facilitent la tâche puisqu’une station totale » peut être manipulée par une seule personne. Avec les modèles plus anciens, il faut un prisme ou une mire. Comme le théodolite est assez lourd, un trépied bien costaud est à trimballer partout.

Les GPS pour le maximum de précision

À l’instar des experts chez www.geometre-masquilier.be/services.php, votre géomètre assermenté profite aussi des technologies… spatiales. Il intègre la géolocalisation dans l’accomplissement de son métier. Les modèles de GPS à sa disposition sont beaucoup plus précis grâce à toute une constellation de satellites essentiellement lâchée par les Américains.

Ainsi, des réseaux dédiés tels que Teria permettent aux intéressés de s’en servir à bon escient. Diverses stations d’appui sont déployées en Europe pour simplifier le travail du géomètre. Ce dernier peut situer sa longitude et sa latitude exacte et en temps réel. Ce qui aide pour les levés topographiques, la délimitation de propriété ou le tracé d’une canalisation.

L’indémodable niveau du géomètre reste indispensable

Le niveau reste l’instrument le plus utilisé par les professionnels du bâtiment. Il le demeure également chez les géomètres à quelques nuances près. Le second corps de métier s’en sert pour l’altimétrie. Les modèles électroniques sont employés pour surveiller l’évolution d’un terrain ou des objets qui s’y trouve. Ils sont utilisés avec une mire à code-barre que l’appareil lit pour éviter les erreurs de transcriptions humaines. Cette technologie est couramment empruntée en mesure de dénivellation, sur les travaux de terrassement, mais surtout pour le contrôle de certaines constructions. La règle kutch entre en action lorsqu’il faut une précision millimétrée.

D’autres équipements couramment utilisés dans les cabinets

La liste des équipements que le géomètre expert peut utiliser dans ses fonctions s’allonge avec le scanner 3D. Cette machinerie moderne fait l’objet de nombreuses innovations. Actuellement, les appareils LIDAR mesurent des millions de points sur une zone donnée en quelques minutes. Ces repères servent pour la topographie, la délimitation d’un terrain avec des bâtiments au-dessus ou bien la modélisation d’ouvrages BTP.

Le tout se fait avec une grande précision que le meilleur parmi les tachéomètres de dernière génération arrivent à peine à établir. Beaucoup plus facile à manipuler, le télémètre laser remplace l’outil de mesure de longueur qui se déplie sur lui-même. Il est rapide en plus d’être efficace en intérieur.